Introduction

Depuis 2 ans, une polémique autour de la burqa s'est crée en France, nous allons tenter d'essayé de répondre a la question suivante, la burqa est-elle un choix religieux ou un problème de société ? Premièrement, nous allons définir les mots-clés et présenter le sujet, puis ensuite définir l'origine de la burqa dans le but de comprend d'où vient cette polémique, et son projet de loi Pour cela, nous étudirons plusieurs sortes de documents : internet, livre, musique, vidéos. Mais nous avons aussi réalisé un sondage au sein de la population ancenienne pour connaitre l'avis des gens.

 

En France, le débat sur le port du voile intégral passionne.
En effet, on rencontre de plus en plus   de femmes   portant un voile recouvrant l’intégralité de leur corps , voire même l’intégralité de leur visage comme le niqab, ou encore la burqa. Pour expliquer ce phénomène, il faut remonter au début de la guerre en Afghanistan en 2001, effectivement, au commencement de cette « guerre contre le terrorisme », la presse française s’est intéressée au sort des habitants de ce pays   islamique sous le joug des talibans. C’est à partir de cet instant que des images de femmes voilées intégralement ont commencé a envahir nos médias, et ont ainsi dévoilé à la face du monde un islam radical ou la femme, pour être « tolérée », doit porter un voile cachant son corps aux yeux du monde.

Ces images ont choqué l’opinion, mais ont surtout fait découvrir une autre vision de l’islam, une islam plus radical, intégriste :   le salafisme. Les adeptes de ce mouvement sectaire   de   l’islam composent la majorité des organisations terroristes islamistes du monde notamment Al Qaida.
En France, en revanche, les salafistes sont considérés commme modérés et évitent le terrain politique. Ce mouvement, importé en France par des imams ayant séjourné en Arabie Saoudite comme Abdel Kader (ancien imam de Vénissieux), prônent une « vie pure » avec l’application des Hadiths, les paroles rapportées du prophète, Mahomet. Ainsi, à l’instar de prophète, les salafistes se doivent de porter la barbe et une tunique et les femmes doivent se couvrir le corps et le visage, afin de ne pas attirer les hommes, de ne pas éveiller de quelconque tentation. Ces intégristes, s’appuient sur l’interprétation de deux versets du coran demandant aux « croyantes » de « rabattre leur fichu » ou encore de « revêtir laur mante.
En France, on compte environ 45 000 salafistes sur les 4 millions de musulmans

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×