3.Personnalités en faveur ou défaveur de la loi.

Plusieurs personnalités politiques :

Depuis jeudi 18 juin, chacun y va de son commentaire. Le ministre de l’éducation nationale, Xavier Darcos, juge que le port du voile intégral est une forme d’« oppression ». Le ministre de l’immigration et de l’intégration, Éric Besson, estime, lui, qu’il n’est « pas opportun de relancer une polémique » sur les signes religieux. À l’inverse, l’association Ni putes ni soumises (NPNS) accueille « plutôt bien » la proposition faite par le député et maire de Vénissieux, le communiste André Gerin, de créer une commission d’enquête parlementaire sur le port de la burqa et du niqab. De « véritables prisons ambulantes », estiment les 58 signataires de ce texte, dont 43 députés issus des rangs de l’UMP et 7 du PS. Ces élus estiment « inacceptable sur le sol de la République » cet habit portant « atteinte à la dignité de la femme et à l’affirmation de la féminité ».

2 votes. Moyenne 2.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site